Santé

Préventions médicales

  • correcte et très variée en légumes, fruits et viandes. Approvisionnement très correct.
  • poussières, pollens, toute l'année.
  • rares, quelques serpents.
  • surtout en Casamance. Cas de méningites signalés.
  • non potable hors des grandes villes, filtration obligatoire ou faire bouillir 5 mn. En bouteille (Celia, Montrolland).
  • B.C.G. et hépatite B dès la naissance, rougeole dès 9 mois.
  • peu importantes.
  • présent toute l'année et dans tout le pays.
  • fréquentes (amibes).
  • oui.
  • risque croissant dans tout le pays. Pas de test exigé. Préservatifs fiables en pharmacie.
  • fièvre jaune en provenance d'une zone d'endémie.
  • diphtérie, tétanos, poliomyélite, typhoïde, hépatites A et B.

Le Paludisme

Le paludisme (ou malaria) est présent au Sénégal toute l’année, y compris à Dakar. Il est certain que les risques encourus sont plus importants lors d’un séjour en brousse que pour un séjour balnéaire, mais dans tous les cas un traitement anti-paludéen est vivement conseillé. Le paludisme ou malaria est transmis par un moustique appelé Anophèle dont la femelle pique surtout la nuit, entre le coucher et le lever du soleil. Il survient généralement dans le mois suivant le retour de la zone d’endémie.

Symptômes: maux de tête, fièvre et troubles digestifs. Non traité, le paludisme peut avoir des suites graves, parfois mortelles. La chimioprophylaxie est un traitement préventif basé sur la prise d'un médicament à faible dose qui est variable en fonction du pays visité (et même de la région dans le pays), de la saison à laquelle s'effectue le voyage, de la durée et des circonstances du séjour, des antécédents médicaux personnels, du respect des contre-indications médicales. Ce traitement ne peut être prescrit que par un médecin. Il se prend toute la durée du séjour et doit impérativement être poursuivi 4 semaines après le retour.

Haut de page