Joal, île de Fadiouth (Sud de Mbour)

Après Mbour, on peut ou continuer vers le sud ou l'intérieur du Sénégal en se dirigeant vers Kaolack, ou continuer à longer la côte vers le sud, en empruntant un axe sans issue qui se dirige vers Joal, puis vers l'extrémité du delta du Saloun.

Joal est une petite ville où naquit Senghor. Le restaurant Le Fidio propose des crevettes à l'ail et au citron vert et est d'autant plus intéressant qu'il est situé en face de la passerelle qui mène à l'île de Fadiouth, donc une halte bienvenue à l'aller ou au retour, voire aux deux.

L'île de Fadiouth est en fait constituée de 2 îles, l'île des vivants (le village) et l'île des morts (le cimetière). Le sol du village est constitué de coquillages (toute l'île serait soi-disant en coquillages). Elle n'est pas très grande, mais est parcourue par de multiples chemins, et aucun véhicule n'y a accès. A la différence du Sénégal, les habitants sont majoritairement catholiques, ce qui se remarque certains jours de fête par le nombre de gens. Pour la visite, je vous conseille de prendre un guide à l'entrée de la passerelle (discuter le prix avant), c'est en général un jeune du village ; c'est donc à la fois sympa pour lui, et pour vous car il connaît bien son île.

Haut de page